1er site de ventes privées d’œuvres et d’objets d’art expertisés
Art moderne, art contemporain, art asiatique, art orientaliste, archéologie…
Filtrer par catégorie

Les objets correspondant à Art Moderne - Lithographies, Gravures, Estampes - Hans Bellmer

Hans Bellmer (1902-1975) est un peintre, photographe, graveur, dessinateur et sculpteur franco-allemand. Il est l'un des artistes majeurs du surréalisme. Après son Abitur, il est amené à travailler en aciérie, puis en mine de charbon. En 1923, il est envoyé à l'Université Technique de Berlin. Il s'intéresse surtout à la politique, aux œuvres de Karl Marx, et aux discussions avec les artistes du mouvement Dada. Il y rencontre et fréquente John Heartfield, George Grosz et Rudolf Schlichter. Sur les conseils de George Grosz, il abandonne en mai 1924 la formation d'ingénieur, et commence une formation de typographe chez Malik-Verlag. En 1925-1926, il se rend à Paris, où il fréquente les dadaïstes et les surréalistes. À l'arrivée au pouvoir en Allemagne des nazis en 1933, Hans Bellmer décide de ne plus rien faire qui puisse être utile à l'État. Il confectionne alors, en 1934, son œuvre la plus connue, La Poupée. L'œuvre de Bellmer est qualifiée d'« art dégénéré » par les nazis. Il s'installe à Paris en 1938 et participe aux expositions surréalistes parisiennes. Au début de la Seconde guerre mondiale, il est arrêté en tant que ressortissant allemand, donc suspect aux yeux des autorités françaises. Il est emprisonné au Camp des Milles près d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), avec Max Ernst, Springer et Wols. Par la suite, Hans Bellmer se réfugie dans la clandestinité n'ayant pas eu la possibilité de s'exiler aux États-Unis. En 1958, il obtient le prix de la Fondation William et Noma Copley. En 1959 et 1964, il participe à documenta II et III, à Cassel. En 1969, Hans Bellmer devient hémiplégique à la suite d'un accident vasculaire cérébral, et reste dans un profond mutisme jusqu'à la fin de sa vie. Hans Bellmer meurt, très isolé, d'un cancer de la vessie.