1er site de ventes privées d’œuvres et d’objets d’art expertisés
Art moderne, art contemporain, art asiatique, art orientaliste, archéologie…
Filtrer par catégorie

Les objets correspondant à Art Moderne - Livres d'artiste - Hans Hartung

Hans Hartung (1904-1989) est un peintre français d'origine allemande, l'un des plus grands représentants de l'art abstrait et le père du tachisme. Il est également un vétéran de la seconde guerre mondiale, décoré pour sa bravoure. Hartung est né à Leipzig en Allemagne au sein d'une famille d'artistes. Très tôt il développa son intérêt pour Rembrandt, Lovis Corinth, ainsi que les expressionistes Oskar Kokoschka ou Emil Nolde. En 1924 il s'inscrit à l'Université de Leipzig où il étudie la philosophie et l'histoire de l'art. Il étudie aussi à l'Académie des Beaux Arts de Dresde, où il copie les maîtres anciens. Les maîtres modernes et espagnols qu'il voit en 1926 à l'Internationale Kunstausstellung de Dresde ont été une révélation pour lui, à tel point qu'il décide de quitter son pays natif, et de déménager à Paris. Il visite le sud de la France, où les paysages l'inspire à étudier de près l'oeuvre de Cézanne. Il y développe un grand intérêt pour les principes d'harmonie et de proportion, tels que le nombre d'or. En 1928 il se rend à Munich où il étudie la technique de la peinture avec Max Doerner. En 1929 il se marie avec l'artiste Anna-Eva Bergman et s'installe dans la ville de Leucate, puis ensuite aux Baléares sur l'ile de Minorque. Il fait sa première exposition personnelle à Dresde en 1931. Considéré par le régime Nazi comme un dégénéré, il est dès lors rejeté de la société. En décembre 1939, il s'enrolle dans la légion étrangère française. Suivi de près par la Gestapo, il est arrêté et détenu pendant 7 mois. Après sa libération, il rejoint de nouveau la légion étrangère, et part se battre en Afrique du Nord, où il perd une jambe. Il est naturalisé français en 1945, et décoré de la Croix de Guerre. Sa première exposition personnelle à Paris a lieu en 1947. A la fin des années 50, il avait déjà rencontré le succès et la reconnaissance pour ses peintures gestuelles. En 1960, il reçoit le Grand Prix à la Biennale de Venise. Les oeuvres de Hartung ont établi d'importants précédents pour toute la génération d'artistes américains des années 1960, faisant de lui un important précurseur de l'Abstraction Lyrique américaine des années 1960-1970. Dans les années 1970, Hartung et Anna-Eva Bergman se remarient après avoir divorcé. Il meur le 7 décembre 1989 à Antibes en France.